Energies de l’équinoxe d’automne 2021

Cette année, l’équinoxe d’automne arrive en même temps que la Pleine Lune, placée sous le signe sensible et émotif des Poissons.

C’est dire quel cap nous passons !!!

21.09.21, soit un grand Portail en plus…

Septembre 2021 est placé sous les énergies de clôture de cycles karmiques, de libérations intenses et de Renouveau accéléré. Si votre vie est complètement chamboulée, que plus aucun repère ne tient, c’est normal ! Pas facile à vivre, la sensation de vertige ou de perte de sens peut aussi être là, mais cela fait partie du processus d’évolution pour votre Âme.

Il y a aussi beaucoup d’Abondance dans l’air, à condition d’avoir fait place nette pour accueillir ce Renouveau de Lumière.

Les synchronicités s’enchaînent et se fluidifient encore plus. Les obstacles sont écartés et le succès est au rendez-vous ! Vous pourriez être étonné de cette accélération, mais c’est une application de l’Energie Libre, c’est tout. Spiritualité et physique quantique trouvent de plus en plus leur sens…
Et si quelque chose ne vient pas, c’est que ce n’est pas aligné, pas le moment, pas le « bon tempo ». Passez à autre chose, et surtout, recentrez-vous !

On nous demande de rester centré sur nous-même, de faire attention à notre ancrage et de nous faire confiance pour oser aller explorer des domaines qui nous « parlent », nous appellent, même si on hésite encore.
La Voie du Coeur nous montre le Chemin, l’ego nous bloque…

Les énergies actuelles peuvent être vues comme une période de bonnes récoltes, après ces neuf mois de maturation, de « gestation », et la fin d’une grossesse amenant la Naissance, le Nouveau.
En évoquant cette notion de grossesse, de fécondité, le Féminin Sacré est à l’honneur, avec le retour d’énergies de la Femme qui maîtrise sa vie et ne se soumet plus au patriarcat. Toute forme d’autorité, d’écrasement, est une énergie basse, contraire aux valeurs de Liberté et de Souveraineté, pour laquelle nos âmes sont appelées à travailler depuis Juillet 2020.
La femme réduite à une fille soumise et obéissante est un schéma révolu, à travailler, pour retrouver la liberté pleine et entière d’être soi, affirmée et libre, sans dépendance affective ou autre (financière, etc.).
Les notions de sacrifice doivent être conscientisées et les schémas de vie inhérents à ce sacrifice doivent être définitivement écartés. C’est terminé !

Cela vaut en réciprocité pour Guérir le Masculin blessé, qui doit apprendre à se débrouiller sans le modèle écrasant de la Mère, et se rattachant par défaut à sa compagne plus tard. Tout schéma de vie toxique, vampirisant, doit être stoppé net et chacun est fortement invité à retrouver sa Souveraineté (je me répète ! 😉 ).

C’est le retour du Divin Féminin, des Déesses qui connaissaient et maîtrisaient les secrets de la Nature, et qui ont été réduites au silence, torturées, ou même tuées, pour tous ces savoirs innés qui faisaient peur à l’autorité masculine issue de la culture romaine (empire romain ou christianisme).

C’est encore une fois une forte invitation à se reconnecter à la Nature, à la Terre-Mère, Gaïa, aux élémentaux…
Se faire humble, être dans l’accueil, la réceptivité. Être capable de tout remettre en question et de réapprendre, affranchi des barrières de l’ego et des schémas de vie basés sur la Peur.

En illustration de ce Triomphe du Féminin qui rayonne plus que jamais désormais, je partage avec vous une photo prise ce matin, d’une statue de la Vierge à l’Enfant :

Statue de la Vierge à l'Enfant
Statue de la Vierge à l’Enfant

C’est la Réconciliation entre ces savoirs ancestraux et rattachés à la Nature, et l’Amour Christique. Il y a eu tant de haine entre le maintien de cette sagesse païenne et l’imposition de la pensée chrétienne, alors qu’à la base, nous parlons et vibrons sous le même langage : l’Amour.

Le Pardon revient, encore et toujours, pour se libérer et s’alléger, individuellement et collectivement.

L’image qui me vient pour illustrer ces batailles de l’ego est celle-ci :

Qui n'a pas tort et qui n'a pas raison ?
Qui n’a pas tort et qui n’a pas raison ?

Les conflits liés à l’ego, spirituel ou non, ne mènent à rien et nous devons apprendre à nous respecter les uns les autres.

Encore une fois, il est bon de valoriser les énergies d’entraide, de partage et de soutien, car nous pouvons tous en avoir besoin.

« Donne comme tu aimerais recevoir… »

Bon équinoxe d’automne à vous, bons rituels de Pleine Lune ou liés à l’Automne !
Si la culture celte vous « parle », c’est le moment de célébrer la Fête de Mabon.

Nam’Asté !

 

 

L’ego vs l’âme

Comment savoir si ce que nous pensons est le fruit de notre ego, ou de notre âme ?
Est-on dans la peur, la dualité, ou la paix, l’acceptation et la transcendance ?

Se sent-on victime, ou bien pleinement acteur de sa vie ?

L'ego vs l'âme
L’ego vs l’âme
Transformer sa Vie
Transformer sa Vie

Si en cette période très déstabilisante, troublante, vous vous sentez perdu, prenez un temps pour vous poser et vous recentrer, méditer.

Tenez des affirmations positives, pour vous, pour vos proches, votre environnement : cela vous aidera à maintenir de hautes vibrations, à ne pas vous faire piéger par les basses fréquences qui sont nombreuses en ce moment.

Prenez bien soin de vous. Nam’Asté !

Celui qui ascensionnera se fera petit…

Il m’est venu aujourd’hui cette autre parole de Jésus, quand ses apôtres s’interrogent de savoir qui est le meilleur d’entre eux…
Cela me rappelle un peu la course à la compétition que nous connaissons tous (hélas !) dans nos vies, pour savoir qui réussit le mieux dans la vie…
En ces temps où tout s’écroule pour être mieux reconstruit sur des bases saines centrées sur le Coeur et non plus l’ego, j’ai ressenti le besoin de republier ce passage de l’évangile de Saint Marc :

Jésus et ses disciples arrivèrent à Capharnaüm. Lorsqu’il fut dans la maison, Jésus leur demanda :
– De quoi discutiez-vous en chemin?
Ils se taisaient, car en chemin ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand. S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit :
– Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous.
Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit :
– Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé.

Cela renvoie à mon sens à ce besoin de travailler sur soi spirituellement, de se faire humble et neutre, ouvert à tous les possibles, pour soi ou concernant son environnement (ce qui nous entoure est le reflet de notre âme, après tout).

Se faire petit, c’est aussi savoir réécouter son Enfant intérieur, très intuitif, spontané, qui sait, car lui est déjà centré sur le Coeur, et rien n’est filtré par le mental ou l’ego, comme chez les adultes. C’est laisser vivre son Âme d’enfant…

Ecouter son Enfant intérieur, qui sait sans savoir !
Ecouter son Enfant intérieur, qui sait sans savoir !

C’est aussi se faire petit, se faire humble, par rapport aux forces de la Nature, la respecter, l’aimer, comme nous devons nous respecter et nous aimer.

Humble, après tout, vient du mot « humus », la terre, en latin.
C’est en un sens se faire chaman, revenir à un point zéro au niveau de l’âme et fusionner avec la Nature, l’Univers, la Source, dans un but de déconstruire ce qu’on pensait savoir, et accepter de se remettre en question, voire même de tout remettre en question, pour réintégrer des réponses plus universelles et axées sur l’Amour, sur le Divin.

Bonne réflexion à vous ! Je vous souhaite un agréable week-end ! Nam’Asté !

Maintenir sa Lumière malgré l’adversité, signes de la Nature…

Un signe du Ciel, se manifestant par la Nature…
Vu ce matin devant la boutique d’une fleuriste : un petit pommier d’amour, qui a réussi à pousser malgré le terrain hostile du trottoir.

Comme quoi, même malgré l’adversité, des énergies contraires, il est possible de réussir et de croître vers la Lumière !

Toujours garder l’Espoir, la Foi, maintenir sa Lumière (la plume tombée en plus sur cette jolie plante est un signe supplémentaire de la présence des Anges) !

Un pommier d'amour qui a réussi à pousser à travers un trottoir !
Un pommier d’amour qui a réussi à pousser à travers un trottoir !

Fin 2021 : La parabole du bon grain et de l’ivraie

Je retransmets simplement un message inspirant de Gabrielle Isis, thérapeute et guide spirituel, et que j’ai eu aussi comme flash le jour de la rentrée, le 2 Septembre :

La parabole de Jeshua, du bon grain et de l’ivraie, très à propos en cette période :

« Il leur proposa une autre parabole :
– Il en est du Royaume des Cieux comme d’un homme qui avait semé du bon grain dans son champ. Pendant que tout le monde dormait, son ennemi sema une mauvaise herbe au milieu du blé, puis s’en alla. Quand le blé eut poussé et produit des épis, on vit aussi paraître la mauvaise herbe. Les serviteurs du propriétaire de ce champ vinrent lui demander :
– Maître, n’est–ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc cette mauvaise herbe ? Il leur répondit :
– C’est un ennemi qui a fait cela !
Alors les serviteurs demandèrent :
– Veux–tu donc que nous arrachions cette mauvaise herbe ?
– Non, répondit le maître, car en enlevant la mauvaise herbe, vous risqueriez d’arracher le blé en même temps. Laissez pousser les deux ensemble jusqu’à la moisson. A ce moment–là, je dirai aux moissonneurs : « Enlevez d’abord la mauvaise herbe et liez–la en bottes pour la brûler : ensuite vous couperez le blé et vous le rentrerez dans mon grenier. »

Matthieu 13:24-43

Champ de blé et coucher de Soleil
Champ de blé et coucher de Soleil

C’est-à-dire que même si tout peut sembler stagnant, extrèmement lent à venir, comme si la Justice divine peinait à se manifester dans la matière et que cela peut donner l’illusion fourbe que l’Ombre gagne, cela viendra quand même…
La Lumière a déjà gagné, ne l’oublions pas ! La Victoire est là…

Belle fin de semaine à vous. Nam’Asté !