Comment savoir si on a une entité sur soi ?

Quels sont les signes qui peuvent indiquer qu’on a effectivement une entité sur soi ?

La question m’a été posée aujourd’hui suite à un dégagement, c’est pourquoi je pense qu’écrire un article à ce sujet me paraît approprié pour bien expliquer…

Déjà : « c’est quoi, une entité ? »

Une entité, c’est une présence étrangère à nous, à notre âme, et qui vient nous parasiter. On parle souvent d’entité bas astral (les fameux « démons »).

Elles proviennent de dimensions inférieures, le Bas Astral justement. Elles maintiennent basses les vibrations et en vivent, car c’est là qu’elles se sentent bien (chacun son truc, après tout !).

Une entité est donc une « entièreté », une unité comme son nom l’indique.

Elles peuvent prendre des formes très différentes suivant leur dimension d’origine.

Celles de la 22ème dimension sont dites « insectoïdes » car elles ressemblent à des insectes, ou des scorpions géants. Vous avez sûrement déjà vu des séries, des films, où un personnage se retrouve avec un gros scorpion accroché sur son dos : l’idée est là, car c’est un peu comme ça qu’elles nous parasitent !
(Rappellons que tout ce qui anticipation ou SF nous apprend quelque chose sur la réalité de l’Univers dans lequel nous vivons).

Il existe des entités négatives intra-terrestres, qui proviennent du sous-sol (18ème dimension).

D’autres, largement connues mais pourtant bien existantes, sont les entités reptiliennes, ou reptiloïdes, dans la 4ème dimension. Elles alimentent toutes sortes de théories du complot, et là encore, comme pour la SF, il y a une part de réalité derrière la caricature qui en est faite !
Elles ressemblent bien à des lézards et leur rôle est de nous « retenir », nous entraver, ne pas progresser. « Reptilien » = « retient les liens », si nous interprétons ce nom en langage des oiseaux ! 😉

D’autres dimensions du bas astral amènent des entités négatives sur la Terre.

Bref, tout ce charmant bestiaire adore capter nos énergies et s’en nourrir ! Et ça fiche (grave) le bazar… mais on n’en a pas forcément conscience !

Les signes d’un parasitage par une entité bas astral

Au niveau physique :

  • de la fatigue, même après avoir dormi (on se sent pâteux)
  • ou au contraire, de l’insomnie, même en étant fatigué
  • une impression de lourdeur, de ralentissement, de ne pas arriver à accomplir ce qu’on a à faire : pas de fluidité ; des retards, des ralentissements +++
  • le visage avec les traits tirés, la mine grise

Au niveau moral :

  • de l’irritation, voire de la colère, permanente : on crie plus qu’on ne parle
  • des comportements inhabituels, un caractère changé
  • de la déprime, voire de la dépression
  • des idées suicidaires (ça peut hélas vraiment aboutir au suicide !)

Au niveau social et dans le quotidien :

  • par exemple, en famille : perte d’entente, perte de synchronicités : rien ne s’enchaîne comme d’habitude (vous êtes constamment en retard, rien ne va, c’est le b*rdel, pour faire simple)
  • isolement, tristesse, solitude
  • vous êtes constamment négatif et critiquez tout
  • provocation, besoin de faire « suer » son monde (vous cherchez les défauts chez les autres avant de vous occuper des vôtres)
  • goûts alimentaires qui changent (envies d’alcool, de viande, de « lourd »)

Comment elles viennent nous parasiter ?

Je compare souvent les entités bas astral aux virus informatiques.
Les virus informatiques montrent les failles d’un programme mal conçu, avec des vulnérabilités.
Eh bien, l’entité bas astral, c’est pareil ! Elle repère sans problème nos failles énergétiques et va mettre le doigt où ça fait mal. C’est une façon malveillante de nous montrer ce qu’on a à corriger en nous.

Elle va se brancher sur un ou plusieurs chakras concernés et se « nourrir » de nos énergies. Elle inverse souvent le sens de rotation des chakras, ce qui crée ces comportements désordonnés chez l’humain. En effet, un chakra qui fonctionne à l’envers fait ressortir nos faiblesses, nos défauts et désharmonise notre façon d’être, de vivre.
Ce « pompage » est à l’origine de la fatigue souvent ressentie. Nos chakras ne fonctionnent plus de manière synchrone les uns avec les autres : nous perdons notre unité et notre connexion au divin (souvent lors d’un parasitage par une entité négative, le chakra coronal se trouve complètement bloqué : c’est pourtant lui qui nous ouvre la porte vers les énergies célestes, vers le Haut Astral, le divin).

Nous pouvons ressentir des frissons, quand nous sommes ouverts aux énergies, des sensations désagréables comme si quelque chose rôdait tout près de nous.

La couleur de l’aura change et le haut de l’aura passe au noir : cela forme comme une chape lourde au-dessus de la tête et des épaules.

Nos traits sont tirés, nous avons l’air épuisé. Le moral en berne, nous contaminons les autres avec nos énergies devenues basses.

Où les attrape-t-on ?

Les entités du bas astral se trouvent souvent dans des endroits aux énergies basses : cimetières, zones industrielles et commerciales, lieux au passé lourd (mémoires de morts, d’exécutions…), endroits très fréquentés mais sans âme réelle car les personnes y passant ne viennent pas ici en étant alignés avec leur âme : elles sont souvent sous la contrainte d’un travail (gares, aéroports, métro…). Des lieux de prédilection où elles n’ont qu’à choisir leur proie !

Parfois, ça peut être dans des endroits plus isolés mais dont certaines mémoires vont être ravivées et provoquer l’apparition de ces entités. C’est rare, mais ça arrive.

Pourquoi elles viennent nous parasiter ?

Leur rôle, comme je l’ai expliqué plus haut, est de montrer nos défauts : « appuyer là où ça fait mal ».

Les entités bas astral se nourrissent de nos énergies basses : peurs, égo exacerbé, vieilles énergies qu’on a sur nous et qui ne nous servent plus…

Malgré cette malveillance apparente, c’est pour nous pousser à réagir et montrer notre vraie nature. C’est une forme de provocation pour nous obliger à corriger nos défauts et montrer notre Lumière.
De simple humain vivant dans l’Illusion, nous devons assumer notre rôle de travailleur de Lumière.

Dans une relation de couple, ou au travail, c’est pour nous pousser à quitter une relation, une ambiance, qui ne nous convient pas. Mais ça, on n’en a pas toujours conscience et on vit dans une routine, qui bien que rassurante, n’est pas adaptée à ce que notre âme souhaite vraiment vivre.

L’Univers a prévu quelque chose de mieux pour nous et par cette épreuve imposée par la présence du bas astral, cela nous pousse à évoluer et à aller enfin vers ce qui est approprié, adapté à nos réelles vibrations.
(Toute coïncidence avec la crise actuelle du coronavirus n’est pas que purement fortuite !).

Cet article a résonné en vous ? Vous avez aimé ? Vous pouvez faire un don PayPal :
Votre don contribuera à la création de projets d'ateliers et de soins énergétiques.
Vous êtes aussi invité(e) à participer en écrivant un commentaire.
Print Friendly, PDF & Email
Summary
Article Name
Comment savoir si on a une entité sur soi ?
Description
Signes et descriptions des comportements à repérer montrant qu'on est parasité par le bas astral.
Author
Publisher Name
Nouvelle Renaissance
Publisher Logo

29 réponses sur “Comment savoir si on a une entité sur soi ?”

  1. Bonjour, ayan vécu une attaque durant 5 nuit (entité mage de le mort , démon ou djinn, je ne serais dir…) Une expérience d un sentiment de peur
    Il a fallut du temps pour conscientiser (guérire) ce troma, que c est une situation évolutive co-crée Ame corp.
    Ce qui ma (obligé) a découvri,r cette harmonie intérieur. Fair confiance a toutes nos cellules, la est le laboratoire Divin

    Merci pour Tes écrits Aurélie, tous le monde peuvent en avoir confiances.

  2. Bonjour mon mari crois qu’il est surveille et aussi des fois il a le regard fixe les yeux ne bouge plus je passe ma main devant sai yeux aucune réaction et aussi je lui parle et rien il faut que je le pince pour qu il sorte de cette situation que faire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *