Tendances énergétiques du moment : vous êtes en cours de restauration !

Je m’essaie aux tendances énergétiques car en ce moment, ça décoiffe sec pour tout le monde ! Je ressens maintenant très bien toutes ces énergies, en même temps que certains messages, qui me poussent à partager cet article pour échanger autour de vos propres ressentis.

Depuis la Nouvelle Lune du 22 Mai, qui a été déstabilisante, c’est le grand yoyo émotionnel et j’ai l’impression de ne plus être aussi ancrée, alignée et sereine que les semaines précédentes…
Des moments de grande légèreté, de rires et de grande confiance en l’avenir, mais aussi des moments de doutes, de tristesse, qui sont le fruit d’émotions refoulées de longue date et qui refont surface pour guérir.

C’était une Nouvelle Lune en Gémeaux, signe duel qui nous expose à nos propres dualités, parfois bien cachées, profondes, issues des vies antérieures et dont nous n’avions pour ainsi dire pas connaissance, pas le moindre soupçon de leur existence !

Cette Lune a soulevé notre dualité interne : quel côté nourris-tu ? Le frère lumineux, vertueux, ouvert aux autres, ou le frère sombre, préférant garder ses vices et son ego ?

Comme dit un célèbre proverbe amérindien, chaque âme incarnée nourrit inconsciemment deux loups : un loup blanc et un loup sombre… « Lequel nourris-tu ? », te demande l’Univers en ce moment-même de grande évolution énergétique.
Le petit diable sur ton épaule, ou le petit ange sur ton autre épaule ?

Où te situes-tu ? Es-tu bien sûr(e) de tes choix ? Est-ce que tu te mens et en conséquence de quoi, tu mens aussi aux autres ?

Les puissantes énergies, arrivant par vagues de Lumière et d’Amour très pures, nous font évoluer à vitesse grand V, comme « Victoire »…
Plus cette Lumière est forte, et plus elle met en contraste notre côté sombre.

Ces vagues de Lumière purifient les karmas personnels (en résonance avec le karma de notre famille spirituelle, que nous découvrons maintenant petit à petit d’ailleurs), mais aussi le karma de groupes d’âmes comme notre karma « occidental » et le karma mondial, où tout ce qui est lié à l’argent, aux banques, à la politique, aux religions, etc., est gentiment en train de s’écrouler et de dévoiler au grand jour l’horreur de ce qui s’y tramait dans l’ombre.
Par effet de cascade, nous pouvons donc être très surpris des réactions de nos proches, qui se montrent alors sous un autre jour, révélateur. Finies les mascarades, les tromperies, tout est mis en lumière !

C’est un grand Reset de chacun de nous, nous sommes un peu comme une voiture démontée pour être réparée et retrouver ses performances originelles, voire mieux. Ou comme un système d’exploitation remis à zéro et à jour pour bénéficier des dernières performances technologiques, avec des fichiers réparés, allégés, nettoyés de toute lourdeur inutile qui ralentit l’ensemble du fonctionnement de l’ordinateur.
Une grande remise à zéro à la fois dans le temps, pour guérir le passé, et dans l’espace pour être véritablement Soi.

J’avais également en tête la semaine dernière cette parole de Jésus : « Rendez à César ce qui est à César !« .
Les énergies qui ne nous appartiennent pas sont rendues à leur propriétaire ; et en juste retour, nous retrouvons ce qui nous été pris ou que nous avons perdu au cours de traumatismes de vies passés (des situations violentes nous font parfois perdre des morceaux de notre âme : c’est comme si nous perdions une partie de nous). Nous guérissons, tous, et nous nous rééquilibrons.

Imaginez des brins d’ADN, les vôtres, qui interagissent avec tous ceux des autres Humains, et dont vous récupérez chacun ce qui vous est utile. Cette guérison est profonde et montrera votre vrai Moi, votre Moi divin.

Brins d'ADN réparés
Brins d’ADN réparés

C’est une ère de Révélation, de Vérités dévoilées, et cela ne fait que commencer. L’acceptation, comme toujours dans ce genre de situations, est la clé pour bien vivre ce moment.

Pour rester ancré, écrire vos émotions, vos ressentis, peut être un bon moyen de garder un fil conducteur, qui vous donnera confiance en vous.

Sentez-vous allégé, soulagé et reposez-vous, surtout, car c’est un soin énergétique intense et profond que nous recevons.
Permettez-vous de vous retrouver, de vous écouter, et de ne plus vous laisser influencer.

« Récompensez-vous ! »

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Une réponse sur “Tendances énergétiques du moment : vous êtes en cours de restauration !”

  1. Tout ce qui est dit ici résonne parfaitement à mes oreilles, en ce moment je vis ce même chamboulement.

    Il est puissant pour moi sur le plan matériel et financier, au point de tout jeter, donner, ne rien garder étant le leitmotiv, jusqu’au compte bancaire à fermer. Hier m’est venu cette phrase en ouvrant le frigo pratiquement vide, « quand t’auras plus rien t’auras plus faim ». Ce matin j’en ai compris le sens, lorsque j’aurais tout donner, tout lâcher, des mes petits bibelots aux compte bancaire en passant par la maison, je n’aurais plus faim, plus soif de posséder, plus soif d’argent car n’ayant plus rien, plus d’argent, je ne pourrais plus rien acheté, n’ayant plus de lieu de vie, je n’aurais plus où stocker. Je trouverais à me nourrir dans la nature, puis dans ma nature est venu recouvrir cette fin de phrase.

    Tout à un sens, tellement profond et puissant qu’on ne le saisit pas tout de suite. Ecoutez les messages de vos anges, où qu’ils se cachent, dans une plume, un nuage, un arbre, le chant d’un oiseau, la caresse d’un chat, une publicité à la télé (et en ce moment les messages y vont secs !), un film, une bd… A propos de film, Harry Potter dont le dernier épisode est mardi prochain est puissant de symbolisme tout comme Le Seigneur des Anneaux qui est programmé à venir.

    Ecriver-décriver, les mots coulent tout seul lorsqu’on les laissent venir, en esprit, en écrit, ils se jouent de nous, ils se jouent d’eux-mêmes, d’eau-m’aime, faites-les rimer-dérimer, crier-décrier, en ce moment les contraires sont très forts, les pôles contraires, comme des aimants qui s’attirent, je vous laisse jouer avec les mot aimants et s’attirent d’ailleurs. Enlever-ajouter, aimant-amant, aimant-alimant.

    L’amour étant le seul aliment nécessaire à la Vie. Vie, ce V comme Victoire, la Vie Victorieuse pour peu qu’on la laisse Vivre sa Vie, dans la Victoire de notre propre Vie Intérieure, Eternelle et pour l’Eternité.

    Tu dis ceci Aurélie, « … est gentiment en train de s’écrouler et de dévoiler au grand jour l’horreur de ce qui s’y tramait dans l’ombre. » Et me revient cette phrase de Galadriel, « Le monde a changé…
    Je le vois dans l’eau… » Il m’arrive parfois d’entendre dans l’ombre lorsque je l’écoute. Un mot pour moi, un incitation à explorer mon ombre pour ne plus en avoir peur, pour la libérer, la laver, pour ne plus en porter les fardeaux, les miens et ceux des autres, mais aussi pour reprendre mes propres fardeaux que portent les autres, car je leur ai donné ou parce qu’ils me les ont pris, volontairement ou involontairement d’ailleurs.

    Galadriel poursuit ainsi « Je le ressens dans la terre… Je le sens dans l’air. Beaucoup de ce qui existait jadis est perdu, car aucun de ceux qui vivent ne s’en souvient. » Jusqu’à ces derniers temps, peut de gens se souvenaient de leurs dons sacrés, de l’immense pouvoir de leur cœur, de leur âme, de leur puissante connexion à la vie, de leur immense connaissance de la vie, la vraie vie, celle qui porte le bonheur dans l’amour pur et divin. Aujourd’hui cette chance magnifique nous est donnée et la prendre, la saisir à bras le corps, à plein les bras est un cadeau inestimable et inespéré que nous fait l’univers. Merci pour cette bienheureuse bienveillance qui nous est accordée. Et pour rester dans l’univers Tolkien, je citerais Arwen penchée auprès de Frodon blessé « Que la grâce qui m’a été donnée lui soit accordée ».

    Accordons notre grâce nous aussi. Pour ce grand reset, pour cette voiture, ce véhicule tout neuf dont nous sommes en train de réparer la carlingue et le moteur, alléger de tout cet attirail inutile et déviant de la conduite, cet attirail qui soit disant nous ôte les ennuis, facilite la manœuvre, anticipe les aléas alors qu’en fait cet attirail nous prive de notre liberté de conduite, notre libre-arbitre, telle les chaine ou les anneaux des esclaves entravant la marche et la vie.

    Tout lâcher et partir sans filet est la plus belle confiance en soi que l’on puisse s’accorder. Le temps est révolu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *