Flammes Jumelles : du flan ?

Suite à vos questionnements et aux réponses que je peux vous apporter, je reviens sur le délicat sujet des Flammes Jumelles et pourquoi je ne le défends pas…

Attention, cet article est juste une mise au point, non une « vérité absolue », et découle de ce que je ressens, capte, et mets en conscience.

A mon sens, certaines âmes ont pu effectivement choisir de s’incarner en tant que flammes jumelles, mais plus comme un jeu de miroir pour l’autre et dans un rôle d’élévation de l’âme, dans un groupe d’âmes bien précis, et non dans un sens étendu et universel, qui voudrait que chacun cherche sa flamme jumelle dans sa vie. En fait, je penserais plus à un contrat d’incarnation entre deux âmes, qui ont choisi toutes les deux d’endosser cette « étiquette » flamme jumelle. Quoique ce soit plus complexe, puisque les flammes jumelles sont les deux moitiés d’une seule et même âme !…
Donc, ce n’est pas donné à tout le monde, loin de là, car cela dépend de ce qu’on est venus expérimenter sur Terre dans cette incarnation. C’est pourquoi personnellement, je reste extrêmement méfiante quant à ces mouvances spirituelles qui prônent la recherche de la flamme jumelle pour mieux se connaître soi et élever son âme.

Je l’avais déjà écrit dans un précédent article traitant de ce sujet, mais à bien y réfléchir, je trouve que c’est un concept égotique (pour rappel : « égoïste » signifie à la base « penser à soi de manière saine et équilibrée », et « égotique » signifie réellement égoïste au sens où on emploie ce mot).
Qui plus est, crée une grande forme de dépendance affective et de destruction de l’être, puisqu’on ne peut apparemment vraiment bien se connaître qu’à travers l’autre, sa seule et réelle « moitié », et qu’à partir de là, on remet toute sa personnalité en question.

Tout travail d’introspection et de purification de l’âme ne nécessite pas la recherche de sa flamme jumelle, loin de là !
Je dirais que toute âme qui entre dans notre vie a un rôle à jouer dans ce sens, grand ou petit, anodin ou plus marqué.
Vouloir à tout prix épurer son âme en comparaison simplement à une flamme jumelle avant toute autre personne, c’est se couper de toutes les belles relations d’âmes qu’on peut faire et qui nous aident à apprécier la Vie, dans sa diversité et sa richesse. C’est s’enfermer dans un portail énergétique, se couper du monde et s’aliéner.

En effet, d’une manière universelle, si j’attire à moi telle situation ou telle personne, quelle qu’elle soit, c’est qu’il y a une raison, et qu’elle vaut la peine d’être considérée en son âme et conscience. Soit il s’agit d’un contrat karmique à terminer, soit il y a une résonance d’une énergie en nous qui doit être mise en lumière (vie antérieure, karma, blessure émotionnelle…).

Toujours de mon point de vue, je pense sincèrement qu’il est tout à fait possible d’avoir par contre « une autre moitié d’âme », c’est-à-dire qu’il existe une personne sur Terre avec de très fortes résonances magnétiques avec notre être. Une probabilité, infime certes, mais bien réelle, qu’il existe effectivement quelqu’un qui nous corresponde le mieux.
Ce que j’appelle ainsi une « autre moitié d’âme » par contre n’est pas une âme coupée en deux comme dans le concept des flammes jumelles, mais bien deux âmes séparées, distinctes et indépendantes.
En fait, je dirais l’âme soeur avec qui nous avons le plus d’affinités, de correspondance magnétique… Beaucoup de vies antérieures vécues en commun (pas forcément en tant que mari/femme, mais de fortes relations d’âmes tels que parents, amis, etc.) et une forte complicité, comme une connivence qui va bien au-delà de la matière et qui ne s’explique pas.

Dans ce concept de relations d’âmes, il y a sûrement du karmique, « du lourd » même parfois, puisque pour certains, dans la relation flammes jumelles, il n’y aurait pas cette notion de karma à transcender entre les deux êtres.
Je pense que si on reste dans ce système matricielle de flammes jumelles, comme pour tout, tout est possible et qu’il est tout à fait envisageable d’avoir deux flammes jumelles avec beaucoup de karmas à résoudre avant de se retrouver – ça aussi, certains défenseurs des flammes jumelles l’expliquent pourtant // esprit de contradiction bonjour !!!).

Donc, avant de se démonter l’âme en mille morceaux (comme une machine à laver qu’on prendrait minutieusement le temps de démonter pièce par pièce pour la perfectionner avec l’énorme risque de ne jamais réussir à la remonter  !), juste pour « faire plaisir » à l’Autre, il serait sage d’envisager ce travail d’âme déjà pour soi, pour sa propre souveraineté et pour ce que je qualifierais « de soi face à Dieu ».

Flammes jumelles : que faire de votre vieille machine à laver ?
Flammes jumelles : que faire de votre vieille machine à laver ?

Pourquoi je suis attiré par le spirituel ? Qu’est-ce que mon âme a envie de vivre, et de ne plus vivre ? Qu’est-ce qui m’élève dans cette vie et me rend heureux ? En bref : un éveil de sa conscience personnel, un retour à Soi, à la Lumière qui n’appartient qu’à nous.
Une sorte de retrouvailles de son contrat d’incarnation et qui nous sommes véritablement. (Note d’humour : « Bon alors, qu’est-ce que j’ai signé déjà moi ?! ah oui, et les p’tites lignes, zut, elles sont où ?? ça racontait quoi au fait ?!?… »).

Donc, en fin de compte, un cheminement personnel qui ne nécessite pas l’intervention d’une tierce personne en jeu de miroir unique. Mais plutôt se remettre en question tout seul, faire preuve d’un esprit d’analyse et d’auto-critique, une prise de recul, pour évoluer jour après jour. Et accueillir ce qui vient à nous, toute personne ou situation, car rien ni personne entrant dans votre vie ne le fait par hasard… Tout est synchronicité.
C’est un chemin difficile, certes, comme une traversée du désert, mais qui est nécessaire pour évoluer et grandir, se défaire des vieux schémas et bagages karmiques issus de nos anciennes vies.

Suivre sa propre guidance intérieure
Suivre sa propre guidance intérieure

Une belle relation « classique » entre âmes soeurs peut donner les mêmes ressentis énergétiques que dans la relation flammes jumelles, puisque les liens qu’on crée avec l’autre vont permettre de se connecter et d’avoir parfois des ressentis forts et similaires à ce qu’on peut décrire dans le couple flammes jumelles.

Toujours d’après ce que je peux mettre en conscience, je pense qu’il y a quelque chose inhérent à la Fausse Lumière dans ce concept de flammes jumelles.
En langage des oiseaux, déjà, ce terme de « flammes », qui nous ramène en quelque sorte à l’Enfer… J’en reviens un peu à ces termes New Age, ces nouvelles modes, ces nouveaux concepts qui nous poussent à aller dans de nouvelles croyances, qui ne sont pas issues de la Lumière.
Je pousse le bouchon un peu plus loin, et je pense à « jumelles », comme dérivé de « fumelle », une femme aux moeurs légères dirons-nous…
Je ne retrouve plus l’article, mais il y était question que le concept des flammes jumelles rejoint derrière une mouvance franc-maçon, un rite pas très lumineux pour le coup, en « hommage » à la mythologie égyptienne, et particulièrement à la déesse Isis et au dieu Osiris… Hum !!! Ça craint !
Une sorte d’accouplement homme-femme qui tient plus de l’asservissement que du Couple Divin, réel, au sens sacré et véritable, comme on peut effectivement le retrouver dans le monde universel des Dieux et Déesses (je parlais d’Isis et Osiris, il y a pour ne citer qu’eux Zeus et Héra, Odin et Frigg…).

Je pense qu’il est essentiel de se recentrer sur soi, d’apprendre avant tout à se connaître au sens de son âme, et ainsi définir ses limites, apprendre à aimer d’un Amour inconditionnel et dans le respect du Divin, et non dans une quelconque recherche d’une relation « amoureuse ».
Ces relations flammes jumelles sont parfois très envahissantes et parasitent nos corps énergétiques, car nous ne faisons que penser à l’autre et énergétiquement, il y a des échanges qui se créent et qui viennent se mélanger à nos propres énergies… C’est pourquoi il convient de se purifier au niveau des corps émotionnel et mental, pour ne retrouver que ses propres énergies. Cela fonctionne aussi avec toutes les âmes avec qui nous sommes en relation, car nous finissons par nous polluer, même légèrement, et qu’il convient donc de se recentrer.

D’un point de vue ressenti vibratoire, par le clair ressenti, en ce qui me concerne, je ressens l’expression « flammes jumelles » comme quelque chose de faible, je ne ressens pas de force lumineuse, divine, comme pour d’autres concepts… Ça me paraît au contraire lointain, ténu.

Enfin, comme un signe que l’Univers envoie, je termine cet article par une anecdote assez drôle, alors que j’étais en séance de guidance concernant justement ces relations d’âmes flammes jumelles… Après la séance, cette même journée, il m’est apparu sur mon écran d’ordinateur ceci (je précise que le nom complet de ce profil Facebook est « Flamme Jumelle Flamme d’Eternité » et que ça a coupé au bon endroit !) :

Flamme Jumelle = Flan !
Flamme Jumelle = Flan !

Autant vous dire que j’ai bien ri de ce clin d’oeil avec la personne que j’avais en guidance ce jour ! 🙂

Ceci dit, je ne dis pas non pour une bonne part de flan, avec mon âme soeur ! 😆 😆 😆
Bon ok, je file toute seule à la boulangerie, je peux toujours attendre sinon hein, et puis on n’est jamais mieux servi que par soi-m’aime – j’allais écrire « soi-m’iame » – bref ! bon appétit !).

Soyez vous m’aime, soyez heureux ! (C’est déjà assez compliqué comme ça !).

Je vous embrasse ! Au Nom des Etoiles, de l’Amour et du respect que je vous porte, « Nam’Asté » !

Cet article a résonné en vous ? Vous avez aimé ? Vous pouvez faire un don PayPal :
Votre don contribuera à la création de projets d'ateliers et de soins énergétiques.
Vous êtes aussi invité(e) à participer en écrivant un commentaire.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.