C’est quoi, le karma ?

Comment pourrait-on définir le karma ?
On entend souvent parler de lui ; il est même très à la mode, si on peut dire, tant nous redécouvrons l’aspect spirituel de la Vie.

« Mauvais karma », « bon karma », « retour de karma », « c’est le karma ! » : de nombreuses expressions qu’on utilise quasiment tous les jours soulignent son importance dans nos vies. Mais sait-on vraiment de quoi on parle ?

Le karma
Le karma

Bon vs mauvais karma

On a très souvent tendance à distinguer un « mauvais » karma d’un « bon » karma… C’est une vision liée à la dualité, à ce besoin de séparer ou de comparer, qui renvoie plus à la vision biblique d’un camp du Bien, opposé à un camp du Mal.

En fait, il n’y a pas de « bon » ou de « mauvais » karma : il y a juste le karma !
Vous attirez à vous les situations et les personnes qui correspondent à votre propre magnétisme. Une attitude négative aura tendance à vous attirer des ennuis, tandis qu’une attitude positive attirera à vous des situations heureuses.

Tout est vibration, tout est magnétisme dans l’Univers : cela répond plus à des lois physiques qu’une quelconque volonté de punir. Il n’y a pas de Bien en opposition au Mal.

Le karma lié aux vies antérieures : le « karma lourd » !

Celui-ci est lié à votre propre énergie, à ce que vous émanez. C’est aussi lié en partie à vos vies antérieures et ce que vous êtes venus réparer dans cette vie.
C’est ce que j’appelle le « karma lourd », celui qui correspond à ce que la plupart des gens nomment le karma en fait. A mon sens, ce karma inclut les vieilles valises à porter et qui en principe, ne devraient plus avoir lieu d’être…

Il peut inclure le « karma de lignée », ou « karma familial », c’est-à-dire que nous avons une part de karma qui n’est pas vraiment à nous mais à d’autres (c’est un karma collectif), et qu’ensemble, nous sommes amenés à résoudre. Comme un héritage commun et lourd à porter, et qui n’est donc pas uniquement lié à notre âme en particulier…

Le « karma lourd » inclut des personnes que vous allez rencontrer d’incarnation en incarnation, tant que les vieux conflits résiduels n’ont toujours pas été résolus. Il implique aussi des lieux où vous allez revivre, pour résoudre ce qui doit l’être. Tant que vos problèmes karmiques sont toujours là, vous resterez au même endroit ou y reviendrez…
Ces lieux ou ces personnes vont venir réveiller en nous ce qui doit l’être, souvent sans qu’on en ait conscience, pour réparer les erreurs de vies passées et pouvoir enfin avancer.

« Tout ce qui n’a pas été résolu dans l’Amour devra l’être, tôt ou tard, dans cette vie, ou une autre ». Quelque part, c’est ce qui résume la loi du karma !

Quand ce « karma lourd » est enfin liquidé, nous sommes alignés avec ce que la Vie a à nous offrir de plus actuel, de plus beau et nous pouvons évoluer sans être attachés au poids du passé. Une délivrance !

Il faut parfois plusieurs vies pour arriver à se débarrasser de ce vieux karma, ou avoir une volonté d’avancer spirituellement qui nous éveille et permette de travailler sur ce qui doit être changé.

Fort heureusement, les énergies actuelles sur Gaïa éveillent les consciences et sont si puissantes qu’elles incluent une dimension de nettoyage karmique, qu’on n’a plus à faire !
On nous incite à vivre notre vie, sans se rendre quelque part « coupable » des erreurs du passé. Il faut avancer dans l’Amour, aller en toute insouciance vers son propre Bonheur.
Autrefois, par exemple (ne serait-ce qu’au XIXème siècle – donc ce n’est pas si lointain que ça comme époque), les énergies étaient si lourdes, si denses, qu’il fallait plusieurs vies pour résoudre ce que nous pouvons actuellement résoudre dans une seule ! Certains problèmes étaient si difficiles que seule la mort était l’étape nécessaire pour évoluer en se réincarnant !

Tout est karmique !

Nous restons de toute façon toujours liés au karma, puisqu’il s’agit de magnétisme. Suivant les vibrations que nous émettons, nous allons attirer à nous ce qui se synchronise avec.

Mais un certain degré de liberté nous permet de nous accomplir réellement, tant que nous restons maîtres de nos pensées et de nos actes. « Sois heureux, et ne le dis à personne ! », en somme. Quand notre libre-arbitre peut s’exprimer pleinement, c’est que nous sommes libres !

Cette liberté d’être peut être l’accomplissement d’une remontée vibratoire de notre âme, où nous allons avoir une force en nous qui nous poussera à aller vers ce qui nous inspire réellement, et non à chercher à vivre à travers le regard des autres en copiant leur mode de vie.
C’est une grande étape difficile à franchir, mais qui fait partie de notre Chemin de Vie quand nous souhaitons vivre selon ce que notre Coeur nous inspire, et non ce que notre ego ou notre mental nous impose.

Cet article a résonné en vous ? Vous avez aimé ? Je vous remercie de votre participation via la plateforme Tipeee : Votre don contribuera à la création de projets d'ateliers et de soins énergétiques.
Vous êtes aussi invité(e) à participer en écrivant un commentaire.

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *